Eglise réformée du Bouclier - Strasbourg

Une église réformée protestante au centre-ville de Strasbourg, membre de l’UEPAL

Bienvenue

Welcome

Willkommen

Groupe des randonneurs Groupe 16-21 Repas 4x4 Camp de ski Repas fraternels Prédications Gospel Friends du Bouclier Lecture de la Bible Etudes bibliques Orgue

Pour rejoindre par vidéo les activités du Bouclier, cliquez sur l'image ci-dessus, puis sur l'image Zoom. A bientôt !


Semaine du 9 avril 2021

La question du juste rapport à la prière a toujours été un sujet de discussion : Le rabbi Israël de Rijine racontait déjà à ses élève :
« Lorsque mon maître le Baal Chem Tov se trouvait confronté à une grave question ou qu’un malheur se tramait contre le peuple juif et qu’il n’entrevoyait pas de solution, il allait se recueillir dans la forêt, il s’installait dans un coin particulier, y faisait du feu, toujours d’une certaine manière, et disait une prière priait et cela l’aidait beaucoup. Chaque fois, le miracle se produisait et le peuple était sauvé.

Une génération plus tard, son élève le Maguid de Mézéritch était aussi confronté à de graves problèmes. Alors se souvenant de ce que faisait son maître, il se rendait dans la forêt.
Il ne savait plus comment faire du feu, mais il disait :
« Seigneur, je ne sais plus comment faire ce feu mais je sais encore la prière » et alors le miracle s’accomplissait.
À la génération d’après, le rabbi Moshe Lev de Sassov, lui, allait dans la forêt, il ne savait pas faire de feu, ne connaissait plus la prière mais disait : « je connais l’endroit, cela devrait suffire », et le miracle s’accomplissait.
Puis ce fut au tour de rabbi Israël de Rijine d’être confronté un jour à un grand problème.
Il s’assit alors dans son fauteuil, pris sa tête entre ses mains et dit :
« Quant à moi Seigneur, je ne sais pas où se trouve la forêt, je ne sais pas faire de feu ; je ne connais ni la prière, ni son intention. Tout ce que je sais faire, c’est raconter cette histoire, cela devrait suffire... »
Et alors le Seigneur entendit cette prière, et un miracle se produisit.
Si la prière, sa puissance indéniable mais aussi ses difficultés vous interpellent, sentez-vous invités à participer à notre rencontre de ce dimanche entre 9h00 et 10h00 en suivant le lien ci-dessous.

Fraternellement,
Pasteur Fabian Clavairoly

Les rendez-vous de la semaine

Samedi 10 avril : la sortie avec les familles des cultes pour les petits est malheureusement annulée et sera reportée.

Dimanche 11 avril :
de 9h00 à 10h00 : catéchisme pour adultes "J’aimerais prier, mais je ne sais pas trop comment faire..." sur www.envideo.lebouclier.fr

10h30 : culte « en présence » et sur www.envideo.lebouclier.fr
(Pas de rencontre Dimanche en Fête)

15h00 : culte musical « en présence ». Émotions, nostalgie, musique allemande du XVIIème siècle. Ensemble Le Miroir de Phœbus

19h00 : partage biblique sur l’épitre à Philémon sur www.envideo.lebouclier.fr

À ne pas manquer :

L’Association d’amitié judéo-chrétienne de Strasbourg et l’Association Œcuménique Charles Péguy vous convient chaleureusement à leurs prochaines manifestations : deux rencontres par visio-conférence avec le professeur Dan Jaffé de la faculté Bar Ilan à Tel Aviv, spécialiste de la partition entre le judaïsme et le christianisme, sur le thème :

"Ce que les Juifs disent de Jésus à travers les textes et les siècles".

Première rencontre : lundi 12 avril à 20h00.

Seconde rencontre : lundi 26 avril à 20h00.

Liens de connexion : 846 9718 3403

https://zoom.us/84697183403

Mot de passe : 210412


Bienvenue à l’église réformée du Bouclier

L’église réformée du Bouclier, installée au centre-ville de Strasbourg, se veut avant tout une paroisse protestante réformée vivante, membre de l’UEPAL. Héritière de la première communauté réformée fondée par Jean Calvin, la paroisse du Bouclier est aujourd’hui composée d’environ 1200 membres accompagnés par deux pasteurs. Le Bouclier veut offrir, (...)

Drapeau anglais Welcome Drapeau allemand Willkommen

Qui nous connait comme toi, Seigneur ?

Qui nous connait comme toi, Seigneur ?

Qui, comme toi, sait que nous venons toujours d’ailleurs, d’au-delà des terres qui nous donnent un pays, de plus loin que la maison qui nous donne une famille ?

Qui comme toi nous fait grandir, Seigneur ?
Qui nous fait croître en humanité et nous entaille tendrement d’une blessure d’altérité par laquelle s’infiltre en nous la riche multitude des visages étrangers ?

Qui comme toi nous déplace, Seigneur ?
pour nous protéger de nos scléroses et de nos engourdissements ?
Qui nous déloge de nos "a priori" et de nos illusions ?
pour nous plonger dans l’audace de vivre et de découvrir ?

Qui comme toi nous pousse dans le dos et gonfle les voiles de nos élans ?
Qui mieux que toi Seigneur peut nous faire la grâce des éternels recommencements ?

Marion Muller-Colard, théologienne

Verset du mois

Le Christ est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute création.
Colossiens 11,5