Eglise réformée du Bouclier

Bienvenue

Welcome

Willkommen

Bientôt au Bouclier

Une nouvelle création

jeudi 1er février 2007

Un orgue de Bach moderne, unique, au rayonnement national et international : l’exigence d’un dialogue fructueux entre histoire et modernité a guidé les porteurs du présent projet.

Pourquoi un orgue neuf ?

Des insuffisances apparaissaient à l’usage de l’ancien instrument : une sonorité décevante et une technique défaillante (traction électropneumatique).

Le conseil presbytéral, porteur du projet, est animé par la volonté de conduire un très grand projet d’animation culturel et musical ambitieux dans ce lieu tout destiné à cette activité. Il s’agit aussi de léguer aux générations qui viennent un patrimoine capable de faire vivre notre héritage musical, culturel et spirituel.

Le buffet

Le buffet actuel de l’orgue, très imprégné par l’esthétique néoclassique parisienne, était d’une modernité étonnante au temps de sa construction. Les boiseries très intéressantes sur le plan de l’histoire de l’art ont été conçues pour ce temple et ont valu au buffet d’être classé au titre des Monuments Historiques.

L’orgue de Bach

Considérant les qualités acoustiques du lieu, les différents orgues présents sur la place strasbourgeoise, l’esthétique stylistique du nouvel instrument de l’Eglise réformée du Bouclier correspondra à celle des instruments de la Thuringue du XVIIIe siècle.

Ce style d’orgue étant le plus proche de ce qu’a connu Bach dans sa jeunesse et durant sa formation musicale, cet instrument, comme nul autre en France, se prêtera à l’inspiration de la musique Baroque.

Les couleurs sonores présentes dans les orgues de Thringue seront évidemment constitutives de l’esthétique du nouvel instrument.

La "gravité" (Gravität) sera conférée par un nombre de jeux graves exceptionnel au regard de la taille de l’orgue : 6 registres de 16 pieds.

L’autre aspect fondamental est le caractère intensément mélodique et expressif de ces orgues d’Allemagne centrale.

Cette cantabilità sera omniprésente de part l’abondance, elle aussi remarquable, des registres dit de "huit pieds" : 10 registres sur un total de 30, dont l’harmoniasation variée sera apte à suggérer aussi bien la voix humaine que les instruments à cordes ou à vents d’un orchestre baroque.

La pallette sonore de l’instrument est également conçue pour se marrier à la perfection avec des chœures et des orchestres.