Bienvenue à l'église réformée du Bouclier

Les activités de la paroisse protestante du Bouclier se conjuguent en quatre directions :

Théologique : il s’agit de penser, critiquer et croire en toute liberté, posant la primauté de la foi sur les doctrines et la vocation de l’être humain à la liberté. En tant que Protestants, nous nous inscrivons dans une filiation et une Histoire faites de critique et de convictions, de résistance et de responsabilités, de protestation et d’engagements.

Éducative : on grandit toujours et à tout âge. Le Bouclier propose un accompagnement par des adultes et des animateurs formés. Il s’agira d’aider le jeune à donner un sens (signification et orientation) à sa vie, à poser ses questions, à partager ses doutes et ses convictions, à se construire en s’ouvrant au monde, aux autres et à Dieu.

Conviviale : on aime se rencontrer et vivre ensemble des temps essentiels : repas, randonnées, danse, chants, lecture, cinéma… À partir de ces rencontres, il s’agit bien de tisser des liens, de nourrir l’amitié, de découvrir de nouvelles personnes, d’être en communion de corps et d’esprit !

Musicale : depuis les plus jeunes jusqu’aux plus âgés, avec les grandes orgues, le djembé, la guitare, la flûte ou le chant a capella. Communion, harmonie, créativité, attention aux autres, ouverture à la mélodie de la vie…et plaisir !

Prochains événements

février 2024
mars 2024
Pas d'événement actuellement programmé.

Édito

Peut-être avez-vous remarqué cette semaine des enfants déguisés… Le carnaval ? Cela fait bien longtemps que vous ne le fêtez plus, si tant est que ce fut le cas un jour. Peut-être avez-vous aussi remarqué ces beignets gras et sucrés dans votre boulangerie préférée, mais vous avez comme moi passé votre tour, plus par égard pour votre ligne que par conviction religieuse.

C’est que Mercredi, dans le vacarme du monde et de nos vies agitées, nous sommes entrés dans ce temps du Carême qui ne nous dit à vrai dire plus grand-chose et dont seuls deux ou trois détails témoignent encore dans notre paysage.

« Alors Jésus fut emmené par l’Esprit au désert, pour être mis à l’épreuve par le diable. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim » peut-on lire dans l’Évangile de Matthieu au chapitre 4. Alors que la montée vers Pâques s’ouvre devant nous et qu’il nous revient de l’habiter librement pour lui donner du sens, le Christ nous apprend que l’être humain ne vit pas de pain seulement mais d’une parole de vie. A nous de la lire, et de l’entendre, de nous en nourrir au quotidien pour ne pas sombrer dans la tentation du nihilisme.

Le Christ nous redit également de manière ultime que l’être humain ne trouve pas le bonheur en s’adorant lui-même et en s’instaurant comme idole de ses propres actions de grâces, mais que c’est bien Dieu l’horizon de sa vie et de sa route.

En protestantisme, pour des raisons historiques et théologiques, ce chemin vers Pâques n’obéit à aucune obligation religieuse, aucune injonction morale, ni aucun interdit alimentaire, mais bien plutôt au désir sincère d’éprouver une faim que l’on sait pouvoir être rassasiée par la présence du Christ.

Puissiez-vous trouver pour vous-mêmes et en famille, dans les habitudes mais aussi dans la spontanéité, les gestes, les mots, les lectures et les prières qui feront de ce temps particulier un lieu pleinement habité.

Pasteur Fabian Clavairoly

 

A noter

  • Dimanche 18 à 10h30 : Culte
  • Samedi 24 au samedi 2 mars : Camp ski pour les 10-15 ans