Ce dimanche, la pastorale de Strasbourg centre vous propose un culte commun à l’ensemble des paroisses du centre-ville ayant pour thème : « Moi, m’engager ? Politique en protestantisme ».
Dans la perspective des élections présidentielles, la question d’une motivation chrétienne dans l’engagement politique et républicain se pose.
Nous pensons nécessaire de poser dans des termes simples la question de savoir si la foi protestante rend attentif à des enjeux spécifiques et comment l’Évangile encourage-t-il une adhésion à la chose publique.
On a pu voir à travers l’analyse du récit de la nativité ce que la mention faite par l’évangéliste Matthieu des bergers et des mages comme destinataires premiers de l’annonce de la venue du Christ avait de subversif, annonçant ainsi la venue d’un messie d’abord à des catégories de croyants appartenant aux marges : l’impur d’une part, l’étranger d’autre part.
Cette volonté manifeste de l’auteur de permettre à ces catégories honnies dans l’Antiquité d’avoir part au royaume de Dieu de manière privilégiée n’est pas anecdotique, ni même seulement symbolique. Elle relève bien d’un projet d’envergure à la fois théologique et politique dans la mesure où ce projet propose un renversement des valeurs et des normes religieuses et sociales de l’époque.
Ce projet n’est cependant pas nouveau, Matthieu s’empresse d’ailleurs de rappeler en les citant qu’il s’inscrit dans le prolongement de ce que demandaient les prophètes d’Israël qui à l’instar du prophète Amos pour ne prendre qu’un exemple, étaient assez clairs : « Mais que le droit jaillisse comme les eaux et la justice comme un torrent intarissable ! »
A nous aujourd’hui de continuer à méditer ces enseignements pour en retirer des perspectives édifiantes pour nos vies et plus largement, pour le bien commun.
Pasteur Fabian Clavairoly

Les rendez-vous de la semaine

Pour aller plus loin

https://museeprotestant.org/notice/les-protestants-et-le-pouvoir-politique/

https://unitedeschretiens.fr/semaine-de-priere-pour-unite-chretiens/