« Il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir » : dans son avis de ce mardi 13 septembre, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE https://www.ccne-ethique.fr/node/529?taxo=0 ) invite à une reprise du débat sur l’accompagnement de la fin de vie en France.

La loi Claeys-Leonetti de février 2016 prévoit la possibilité de recourir à « la sédation profonde et continue jusqu’au décès pour les personnes malades dont le pronostic vital est engagé à court terme, avec arrêt de tous les traitements ». Une difficulté est l’application de la loi : certains départements n’ont pas d’unités de soins palliatifs, et la possibilité d’écrire ses directives anticipées est peu connue.  Le CCNE pose aussi la question du « moyen terme », de la prise en compte des situations liées aux  maladies neurodégénératives et énonce aussi les « conditions strictes » dans lesquelles une personne pourrait être accompagnée activement dans sa volonté de mettre fin à ses jours (fin de vie assistée).

Le CCNE est dans son rôle de boussole dans ce débat entre l’intime (l’autonomie de la personne qui souhaite décider), le corps médical (en premier concerné dans l’accompagnement), la société qui doit protéger les plus faibles et l’entourage qui accompagne et vit lui aussi cette « fin de vie ».

Les contributions des protestants aux débats publics sont attendues et écoutées : notre manière de poser les questions, de percevoir les enjeux, d’articuler notre foi et notre éthique avec les défis de société permettent de contribuer et d’enrichir les débats. Ainsi, sur la fin de vie, la Fédération Protestante de France propose une réflexion : https://www.protestants.org/page/884233-commission-ethique-et-societe

Dans les prochains temps, nous aurons à être présents à nouveau sur ce débat tel que la fin de vie et sans doute aussi sur la question de l’avortement. Et nous savons que notre protestantisme est particulièrement sensible aux questions des droits de la femme, de la crise écologique et de la construction de l’Europe à nouveau en conflit.

Pasteur Pierre Magne de la Croix

Nous relayons la demande du CSP (Centre Social Protestant) qui a un besoin urgent de produits hygiéniques pour hommes, femmes et enfants (savon, gel douche, brosses à dents, tampons, serviettes hygiéniques, couches…)

Vous pouvez déposer vos dons au secrétariat aux horaires d’ouverture et au début du culte.

Merci pour votre générosité.

Les rendez-vous de la semaine

Dimanche 18 septembre : culte en présence et sur www.envideo.lebouclier.fr  

samedi 24 septembre :

– matin : synode électif de l’Église réformée d’Alsace-Moselle. Le pasteur Pierre Magne est candidat : https://www.lebouclier.fr/candidature-de-pierre-magne-de-la-croix/

– 14h00 : culte au Bouclier pour l’installation du nouveau conseil synodal. Bienvenue à tout le monde