Le protestantisme français se mobilise

Le protestantisme français lance depuis plusieurs jours une alerte sur les risques que comporte le « Projet de loi confortant le respect des principes de la République », qu’il juge dangereux pour les libertés.
Une accumulation de contraintes interroge sur la façon dont sont considérées toutes les associations et plus largement la liberté d’expression, d’opinion et de culte.
Avec la Fédération Protestante de France, nous regrettons l’esprit de soupçon et de contrôle qui inspire ce projet de loi et doutons de sa capacité à contribuer à bâtir une société de confiance.
Quatre points de vigilance sont relevés :
– la mise en question de la capacité de plaidoyer et d’actions des associations 1901 ;
– la mise en question possible de la liberté de conscience et de culte ;
– le contrôle renforcé de la liberté de l’exercice du culte ;
– La fragilisation des petites associations cultuelles par de nouvelles dispositions sans équivalent pour les associations 1901.
laicitereligions-3.jpg
Si les paroisses de l’UEPAL comme le Bouclier ne relèvent pas de la loi 1905, l’UEPAL se mobilise avec l’ensemble du protestantisme française contre ce projet de loi.
Le Conseil presbytéral du Bouclier réuni le 5 janvier 2021, solidaire des positions exprimées par la FPF, relève l’importance de relayer ces informations et affirme la nécessité pour les protestants de s’emparer des propositions d’amendements afin d’améliorer le projet de loi.
Il préconise à l’initiative de la présidence de l’UEPAL une démarche d’information et de clarification des enjeux auprès des médias locaux (réseaux sociaux, presse écrite et numérique) mais aussi des parlementaires, afin de garantir la pérennité de la conception libérale initiale et l’équilibre instauré par la loi du 9 décembre 1905.

Pasteur Fabian Clavairoly

Les rendez-vous de la semaine

  • Samedi 16 janvier : en raison du couvre-feu, le culte des tout petits est annulé. Une vidéo sera envoyée.
  • Dimanche 17 janvier à 10h30 : Culte avec Dimanche en Fête et les catéchumènes et présentation des candidats aux élections du Conseil presbytéral.
  • Dimanche 17 janvier à 15h00 : Culte musical « Contestation et encouragement dans les Psaumes », œuvres française du XVIIIème siècle avec
    Séverine Wiot, soprano; Adrien Wiot, violoncelle;Jonathan Funck, théorbe; Kevin Bourdat, viole de gambe.
  • Dimanche 24 à 10h30 : Culte

Pour aller plus loin :

[https://www.protestants.org/articles/67900-francois-clavairoly-a-mediapart-pour-expliquer-le-nouveau-projet-de-loi-

Partagez cet édito

Édito

Candidature du deuxième poste pastoral au Bouclier

Après un an et demi de vacance pastorale suite à l’élection de Pierre Magne à la présidence du Conseil synodal, au cours desquelles tout a été mis en œuvre avec l’équipe du Conseil presbytéral et les prédicateurs laïques pour permettre que l’ensemble des activités de la paroisse se poursuive, la décision de repourvoir le deuxième poste a finalement été prise. Cela a été rendu possible en partie – je tiens à le souligner-  grâce au soutien de mes collègues luthériens qui ont reconnu la légitimité de ce poste. Après la déclaration de vacance au mois de janvier, une candidature a été retenue par le conseil restreint de l’Uepal.

Nous nous réjouissons de cette candidature et pouvons désormais envisager l’étape suivante : selon notre ecclésiologie réformée, c’est désormais la responsabilité du Conseil presbytéral de notre paroisse d’examiner cette candidature et de prendre une décision.

Le Conseil examinera cette candidature en mars et se prononcera en avril.

D’ici là, la vie paroissiale continue et demain s’annonce le départ du camp de ski avec une quarantaine de jeunes pendant toute la semaine. C’est une joie et une bénédiction de vivre ces temps privilégiés qui permettent de retrouver non seulement des catéchumènes anciens et nouveaux, mais aussi des jeunes venus d’autres horizons.

Bien fraternellement,

Pasteur Fabian Clavairoly

Welcome

Le Bouclier wishes to be, above all, a lively Reformed parish. As heir to the first Reformed community founded by Jean Calvin, « Le Bouclier » (The Shield, named after the name of the street) is made up of 1,200 members and accompanied by two pastors.

« Le Bouclier » seeks to offer sharing and communion in an open-minded way so that parishioners and their friends may live through their spiritual questions together in the light of the Gospel. Today, all age groups are equally represented with, as a consequence, very active young people.

We offer a church service every Sunday which is sometimes followed by lunch. There are activities for all ranging from a group of young parents, a choir, « les doigts agiles » (nimble fingers), « les causeries du jeudi » (Thursday afternoon chats), evening meals, Bible studies, adult catechism and long walks which take place at different periods of the year.

Willkommen

Herzlich willkommen. Die evangelische reformierte Gemeinde « Le Bouclier » ist die Erbin der ersten Gemeinde, die in Strasbourg von Jean Calvin gegründet wurde.

Alle Altersgruppen haben ihren Platz und ein Schwerpunkt liegt auf der Jugendarbeit: vom Krabbelgottesdienst, über den Kindergottesdienst und Konfirmandenunterricht, bis zur Jugendarbeit, mehreren Freizeiten, und internationalen Workcamps. Andere Aktivitäten der Gemeinde sind der Chor, der Gospelchor, der Frauen-Handarbeitskreis, das Treffen der Senioren, die « Essen zu Hause mit je 8 Personen », die Wandergruppe, Bibelkreise, Erwachsenenkatechismus…

Die musikalischen Aktivitäten, herkommend von der reformierten Psalmtradition, und heute mit den Chören, der neuen « von JS Bach erträumten » Orgel, und vielen Konzerten, Kantatengottesdiensten, ist ein anderer Schwerpunkt der Kirchengemeinde.

Nach dem Sonntagsgottesdienst (um 10h30) findet einmal im Monat ein gemeinsames Essen statt.

Die Gemeinde besteht heute aus 1200 Gemeindemitgliedern mit zwei Pfarrstellen . »Le Bouclier » bietet den Gemeindemitgliedern und ihren Freunden einen Ort, an dem sie sich begegnen können und an dem sie ihre Fragen und Beschäftigungen hinsichtlicht ihres Glaubens teilen und leben können.