L’Église n’a pas pour objet d’apporter le bonheur, mais elle en a cependant le pouvoir.

En retrouvant hier soir mes deux filles Elsa et Constance après dix jours de camp du Bouclier, j’avais en face de moi deux jeunes filles tout simplement heureuses.

J’ai alors éprouvé un sentiment de reconnaissance pour cette Église qui annonce l’Évangile et tente de le vivre en l’incarnant au quotidien. Mais, me suis-je demandé, est-ce qu’être chrétien rend heureux ?

Dès l’Antiquité, les philosophes ont fait du bonheur un objet principal de leur réflexion, or le christianisme semble marquer une rupture avec cette focalisation.

Si le bonheur n’est pas absent des textes bibliques (que l’on pense au Psaume 41 ou aux Béatitudes de l’évangéliste Matthieu par exemple), à la différence de la philosophie épicurienne ou stoïcienne, il ne fait pas l’objet d’une quête ultime.

Le bonheur personnel en christianisme n’est pas un objectif en soi.

Au contraire, dans sa rencontre avec le Christ, le croyant se voit même dessaisi d’un « souci de soi » qui pouvait l’obnubiler au point de le rendre malheureux.

En décentrant ainsi le croyant de lui-même, et en lui montrant le monde qui attend son engagement, ou le prochain qui a besoin de lui, Christ ne propose pas une voie de sagesse qui mène au bonheur tel qu’il se définit dans l’Antiquité, comme une vie qu’aucun trouble ne vient menacer (ataraxie).

Au contraire, au cours de ses rencontres il enjoint à se mêler de la Création par un appel qui prend au sérieux chacune et chacun en lui assignant plus qu’une place : un rôle.

Ce faisant, il nous permet alors d’éprouver la joie que procure le fait de vivre pleinement une vie renouvelée et pleine de sens.

Non, l’Église n’a pas pour objet d’apporter le bonheur, mais elle en a cependant le pouvoir.

Pasteur Fabian Clavairoly

Dimanches 28 août et 4 septembre : Culte à 10h30 et sur www.envideo.lebouclier.fr

Samedi 10 septembre à 13h30 : Reprise de l’école biblique pour les enfants de Dimanche en Fête

Samedi 10 septembre à 17h00 : Culte de rentrée et retour sur les camps de cet été

Partagez cet édito

Édito

Du gospel et du classique, Fides ex auditu.

En protestantisme, la musique et le chant ont pris une place importante en raison de leurs vertus pédagogiques et l’idée que la foi naît de ce que l’on entend : fides ex auditu.

Le chant et la prédication se répondent ainsi avec le même souci de louange et d’édification tout en gardant un ancrage dans la vie quotidienne, notamment au travers de mélodies populaires. Il nous revient de faire vivre cette tradition d’une musique qui fait sens autant qu’elle plait, en maintenant le lien entre musique et Évangile. Nous sommes heureux de vous proposer deux exemples concrets ce dimanche et dimanche prochain, avec le culte gospel d’une part, et le culte cantate d’autre part. Deux styles différents, mais un point commun essentiel : le lien avec la Bible.

Ce dimanche, avec des chants  comme Burden down ou Somebody’s knockin, les Gospel Friends nous entraineront sous la direction de Lisa Benaïssa vers une lecture renouvelée du message de délivrance que contient le Gospel (Évangile en vieil anglais).

Dimanche 18, avec la cantate 39 de Jean-Sébastien Bach Brich dem Hungrigen dein Brot, c’est à la source de l’enseignement du Christ dans l’Évangile de Matthieu que nous conduit le chœur du Bouclier sous la direction de Christian Seckler, avec la soprano Céline Mellon et le ténor Christian Lorentz.

Bienvenue à ces cultes qui conjuguent méditation de la Parole, musique de qualité et rencontre communautaire, notamment ce dimanche avec un apéritif offert dans la cour.

Pasteur Fabian Clavairoly

A noter :

Samedi 10 : comme chaque deuxième samedi du mois, rencontre des bénévoles pour le tri du Bric à Brac de 9h00 à 12h00 au presbytère (merci à toutes celles et tous ceux qui ont répondu présents, nous étions 8 la dernière fois. Si vous voulez vous joindre à nous avec une voiture pour aider, bienvenue à vous)

Samedi 17 : Culte des petits à 16h30 et dernière rencontre de Dimanche en Fête à 17h30 puis repas commun pour clôturer l’année.

Inscriptions pour le week-end à la Bresse du 23 au 26 juin : il reste beaucoup de places, n’hésitez plus !

Toutes les informations sont sur l’agenda.

Welcome

Le Bouclier wishes to be, above all, a lively Reformed parish. As heir to the first Reformed community founded by Jean Calvin, « Le Bouclier » (The Shield, named after the name of the street) is made up of 1,200 members and accompanied by two pastors.

« Le Bouclier » seeks to offer sharing and communion in an open-minded way so that parishioners and their friends may live through their spiritual questions together in the light of the Gospel. Today, all age groups are equally represented with, as a consequence, very active young people.

We offer a church service every Sunday which is sometimes followed by lunch. There are activities for all ranging from a group of young parents, a choir, « les doigts agiles » (nimble fingers), « les causeries du jeudi » (Thursday afternoon chats), evening meals, Bible studies, adult catechism and long walks which take place at different periods of the year.

Willkommen

Herzlich willkommen. Die evangelische reformierte Gemeinde « Le Bouclier » ist die Erbin der ersten Gemeinde, die in Strasbourg von Jean Calvin gegründet wurde.

Alle Altersgruppen haben ihren Platz und ein Schwerpunkt liegt auf der Jugendarbeit: vom Krabbelgottesdienst, über den Kindergottesdienst und Konfirmandenunterricht, bis zur Jugendarbeit, mehreren Freizeiten, und internationalen Workcamps. Andere Aktivitäten der Gemeinde sind der Chor, der Gospelchor, der Frauen-Handarbeitskreis, das Treffen der Senioren, die « Essen zu Hause mit je 8 Personen », die Wandergruppe, Bibelkreise, Erwachsenenkatechismus…

Die musikalischen Aktivitäten, herkommend von der reformierten Psalmtradition, und heute mit den Chören, der neuen « von JS Bach erträumten » Orgel, und vielen Konzerten, Kantatengottesdiensten, ist ein anderer Schwerpunkt der Kirchengemeinde.

Nach dem Sonntagsgottesdienst (um 10h30) findet einmal im Monat ein gemeinsames Essen statt.

Die Gemeinde besteht heute aus 1200 Gemeindemitgliedern mit zwei Pfarrstellen . »Le Bouclier » bietet den Gemeindemitgliedern und ihren Freunden einen Ort, an dem sie sich begegnen können und an dem sie ihre Fragen und Beschäftigungen hinsichtlicht ihres Glaubens teilen und leben können.